Aller au contenu.
Logo geotourism
 
 
Langue
Bannière geotourism

LE MUSEE DE LA PIERRE | MAFFLE

Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

LE MUSEE DE LA PIERRE

Maffle (province de Hainaut)

Informations valables au 15/06/2009
puce www.ath.be/museedelapierre

Description

facade Le musée inauguré en 1989 est installé dans le château construit en 1843 par le Maître de Carrière Jean-Baptiste Durieux sur le site des anciennes carrières. C’est un bâtiment de style néo-gothique érigé face à la carrière qui avait été ouverte 2 années auparavant. On y a extrait de la pierre bleue désignée sous le nom commercial de « petit-granit ». En fait, la roche n’a rien à voir avec une roche magmatique comme le granite : c’est un calcaire d’âge dinantien déposé dans la mer il y a 330 à 360 millions d’années qui contient des restes de fossiles, principalement de crinoïde. Ce fossile, vulgairement dénommé « lys de mer », appartient à l’embranchement des échinodermes qui regroupe aussi les étoiles de mer et les oursins. Une partie de son squelette consiste en une tige articulée formé de petits cylindres de quelques millimètres de diamètre qui se désarticule à la mort de l’animal. Lorsqu’on polit le calcaire, ces petits cylindres scintillent comme les cristaux du granite d’où la comparaison.

L’exploitation du petit-granit dans la région de Maffle a débuté au Moyen-Age mais a surtout pris de l’extension à partir de 1820 avec l’industrialisation. La roche exploitée convient parfaitement pour la construction et la sculpture car elle peut être taillée ou polie. Avec la bonne pierre on faisait des moellons, des linteaux, etc. et avec la pierre de moindre qualité, des bordures et des pavés. Elle n'est pas gélive et évolue bien sous le climat de nos régions. Elle a aussi été calcinée dans des fours à chaux. La carrière Rivière et la carrière Durieux (puis de la Dendre) occupèrent près de 500 ouvriers à la fin du XIXe siècle. Les activités industrielles d’extraction ont cessé vers 1960.

Le musée rend compte de l'industrie locale mais il élargit les perspectives à l'ensemble des activités liées au travail de la pierre en Belgique et en Europe. On y découvre les techniques d'extraction, de débitage et de taille, au moyen de machines, d'outils et de documents iconographiques (peinture, cartes postales, photo aériennes, plans). Les techniques de transport ont évolué depuis le Moyen-Age jusqu'à nos jours avec la mécanisation (grues à vapeur, ponts roulants, chemins de fer industriels). Le musée présente aussi la condition sociale des ouvriers carriers (salaire, travail, vêtements, logement) et des maîtres de carrières. La visite peut être complétée par la projection de films relatifs au travail de la pierre ou à la condition sociale des ouvriers.

Informations

HorairesHeures d'ouverture :

  • Du 1er avril au 30 septembre, chaque week-end et jour férié de 14:30 h à 18:30 h
  • En juillet et en août, tous les jours de 14 à 17 h
  • Pour les groupes, toute l’année, sur rendez-vous

TéléphoneTéléphone :

  • 068/26 92 36

FaxFax :

  • 068/26 51 79

Site webSite internet :

EmailCourriel :

PrixPrix :

  • Visites individuelles:
    • adultes: 3,00 €
    • enfants: 2,50 €
    • guide: 10,00 €/heure (sur réservation)
  • Groupes de plus de 15 personnes (sur réservation):
    • 2,5 € par personne
    • guide : 20 € par guide
  • Groupes scolaires (sur réservation):
    • 2 € par élève
    • 20 € par guide

Itineraire

Adresse
Chaussée de Mons, 419 à 7810 Maffle

Accès
En venant de Bruxelles par l’autoroute A8-E429, sortie 27 en direction de Marcq (Mark). Continuer sur la N7 en direction de Tournai –Ath (Aat). En venant de Mons, suivre la N56 en direction de Ath (Aat). Fléché aux environs de Ath.

Remarques

  • panneauTextes en français et en néerlandais relatifs aux objets exposés
  • parkingGrand parking
  • barPetite restauration uniquement sur réservation (inscription limitée à 50 pers.):
    • café, tarte maton : 4 €/personne
    • café, biscuit : 2,5 €/personne
  • autresLes carrières abandonnées sont remplies d’eau et forment un lac profond d’une quarantaine mètres utilisé pour des activités de plongée. Leurs abords sont envahis par la végétation et constituent une agréable réserve naturelle accessible au public. Le site témoigne de l’architecture industrielle avec des fours à chaux classés, des quais de chargement et des vestiges de vieilles machines.

    Le musée est géré par l'association des Amis du Musée de la Pierre qui publie chaque année un Bulletin et qui a aussi édité des Documents (catalogues d'expositions, monographies, actes des colloques) qui peuvent être achetés à la réception.

    Un centre de documentation est accessible sur rendez-vous.

Photos

photo
pop
photo
pop
photo
pop
photo
pop
 
Dernière modification : 23 octobre 2012